DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Allemagne tourne définitivement le dos au nucléaire

Vous lisez:

L'Allemagne tourne définitivement le dos au nucléaire

Taille du texte Aa Aa

La catastrophe de Fukushima et les vagues de manifestations massives des dernières semaines auront fini par faire plier le gouvernement. L’Allemagne a décidé de mettre un terme définitif à l’atome et annonce une fermeture de tous ses réacteurs d’ici à 2022. Décision annoncée la nuit dernière à la chancellerie, à l’issue d’une réunion entre les principaux responsables de la coalition.

Précisions du ministre allemand de l’environnement, Norbert Röttgen.

“En ce qui concerne la fermeture des centrales nucléaires, notre accord implique que les sept centrales les plus anciennes, qui avaient été touchées par le moratoire, ainsi que la centrale nucléaire de Krümmel, ne seront plus réactivées. Un second groupe de six centrales sera mis hors service au plus tard en 2021, et les trois derniers réacteurs les plus modernes fermeront de manière définitive en 2022.”

Il y a 5 mois, Angela Merkel avait dans un premier temps annoncé la prolongation de la durée de vie des réacteurs, au grand dam de l’opinion publique, avant de finalement faire volte-face au lendemain de la catastrophe japonaise.

Samedi, plus de 150.000 personnes étaient descendues dans les rues dans une vingtaine de villes du pays pour réclamer la fin du nucléaire, promesse de campagne de la chancellière aux dernières législatives.

Le pays a désormais 11 ans pour trouver une solution de substitution qui permettra de combler 22% des besoins en électricité couverts actuellement par les centrales.

La fin du nucléaire coûtera près de 40 milliards d’euros au contribuable allemand.