DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les autorités allemandes recherchent toujours la cause de la contamination bactérienne

Vous lisez:

Les autorités allemandes recherchent toujours la cause de la contamination bactérienne

Taille du texte Aa Aa

Au moins 14 personnes sont déjà décédées des suites d’hémorragies provoquées par la bactérie E.coli. Selon l’institut Robert Koch, chargé de la veille sanitaire, trois décès lui sont directement imputables en attendant les analyses des autres cas. L’institut précise également que 319 patients infectés ont développé des troubles renaux sévères et potentiellement mortels.

Des cas confirmés ou suspects ont été signalés

en Suède, aux Pays-Bas, au Danemark, en Grande-Bretagne, en Suisse, en France et en Autriche. Tous étaient passés par l’Allemagne.

Ce docteur d’une clinique de Hambourg “s’alarme d’une pénurie de lits disponibles car la plupart des hôpitaux et cliniques du nord de l’Allemagne sont aujourd’hui saturés. Il s’agit d’une grave contamination et nous devons le dire aussi, nous risquons de perdre des patients”.

La consommation de légumes crus serait en cause et les autorités allemandes recommandent de les laver et de les faire cuire.

Les soupçons se portent vers des concombres issus de cultures sous serres en Andalousie dans le sud de l’Espagne. Mais une contamination le long de la chaîne de distribution n’est pas exclue. Des analyses sont en cours.