DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bactérie E.coli : les Pays-Bas accusent aussi de grosses pertes financières

Vous lisez:

Bactérie E.coli : les Pays-Bas accusent aussi de grosses pertes financières

Taille du texte Aa Aa

La crise sanitaire est en train de tourner à la crise économique pour les producteurs de légumes espagnols mais aussi néerlandais. Les Pays-Bas exportent 50% de leurs concombres vers l’Allemagne. Mais désormais, impossible de les écouler. Tout comme l’Espagne, le pays réclame l’aide de l’Europe :

“Je comprends très bien les autorités nationales de l’Union européenne ou d’ailleurs, leurs craintes concernant la protection des consommateurs, et qui prennent des mesures pour assurer la protection des consommateurs. Mais ce que je dis aussi, c’est qu’il faut qu’on arrive à faire en sorte que ces mesures soient proportionnées, et pour cela, il faut isoler le problème “ , a expliqué le commissaire européen Dacian Ciolos.

Alors que les ministres de l’Agriculture sont réunis en Hongrie, les Pays-Bas ont demandé à Bruxelles d’autoriser une aide financière au secteur qui pourrait être de 10 millions d’euros.

Pour cet horticulteur, le mal est fait :

“ Ils doivent enquêter dès que possible sur le lieu d’origine de la contamination. C’est la seule solution. Nous voulons prouver que nos produits sont sains, mais tant que les consommateurs allemands ne sauront pas d’où provient la contamination, ils ne nous croiront pas “ , admet Koot De Vries.

Croquer dans le légume objet de toutes les suspicions ne suffira sans doute pas à rétablir la confiance. Mais la conseillère en charge de l’Agriculture en Andalousie n’a pas non plus trouvé mieux. L’Allemagne a pourtant reconnu que les concombres espagnols n‘étaient peut-être pas responsables de l’intoxication alimentaire qui a déjà fait 16 morts en Europe. Les premiers tests ont en effet révélé la présence d’une autre souche de la bactérie E-Coli que celle qui a rendu malades des milliers de personnes.