DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Crise du concombre : "l'Allemagne doit assumer ses responsabilités"

Vous lisez:

Crise du concombre : "l'Allemagne doit assumer ses responsabilités"

Taille du texte Aa Aa

Au moins 15 personnes sont mortes en Allemagne à cause d’une bactérie qui frappe l’agriculture européenne.

L’Allemagne a annoncé la semaine dernière que cette bactérie provenait d’Espagne.

Marta Gil, Euronews : “Nous sommes en liaison avec Debrecen, en Hongrie, où la Ministre espagnole de l’agriculture, Rosa Aguilar, participe à une réunion avec ses homologues européens.”

Madame Aguilar, l’Allemagne dit à présent que les concombres espagnols ne sont pas à l’origine des intoxications mortelles. Quelle est la réaction du Gouvernement espagnol ?

Rosa Aguilar : “Tout d’abord nous voudrions dire qu’il est évident qu’on ne peut pas accuser sans preuves, et donc que l’Allemagne doit en prendre bonne note. Deuxièmement, en conséquence des préjudices subis par la filière productrice espagnole, l’Espagne a annoncé aujourd’hui lors du Conseil informel de l’UE que nous allons épauler nos producteurs pour qu’ils puissent démarrer la demande des aides prévues dans le cadre de l’OMC en cas de crise. Par ailleurs, nous avons demandé une aide extraordinaire pour amortir les dommages subis par la filière, des dommages irréparables. Et troisièmement, nous nous réservons le droit de soulever la question de la responsabilité de l’Allemagne dans cette affaire et que par conséquent l’Allemagne contribue aussi économiquement à la réparation des dommages subis par la filière espagnole. Ce sont trois thèmes que nous avons posé sur la table et nous soulignons qu’on ne peut pas accuser sans avoir des preuves et que cela a provoqué un dommage injuste et absolument injustifié, sans preuves et sans motif.”

Euronews : “Alors, est-ce que cela veut dire qu’il y aura une plainte formelle du gouvernement espagnol vis a vis de l’Allemagne ?”

Rosa Aguilar : “D’abord nous allons attendre et voir si les aides extraordinaires de l’UE sont une réponse satisfaisante au regard des pertes subies par l’agriculture espagnole suite à cette accusation injustifiée. Et nous nous réservons, en tant que gouvernement espagnol – et au nom des agriculteurs espagnols – le droit de réclamer que l’Allemagne assume ses responsabilités. Mais le premier pas que nous voulons faire lors du Conseil extraordinaire de l’Union c’est de savoir jusqu’où l’Europe va aller dans sa réponse. Et à partir de là nous allons agir, en accord avec la filière agricole espagnole, pour, ensemble, demander ce dont les agriculteurs ont besoin, à savoir : réparer les dommages à leur juste valeur.”

Euronews : “Est ce que aujourd’hui les ministres de l’agriculture réunis en Hongrie vous ont donné des garanties à propos de ce que les agriculteurs vont réellement toucher des indemnisations qu’ils réclament ?”

Rosa Aguilar : “Il faut dire que nous sommes devant un problème européen et que la réponse doit être européenne. Parce que l’Espagne est la plus touchée mais il y a aussi d’autres pays membres où les agriculteurs ont été victimes de cette situation. Les ministres de l’agriculture de l’UE sont obligés de donner une réponse à cette situation. Et il faut le faire dans le cadre de l’Union parce que c’est approprié.”

Nous étions avec Rosa Aguilar. Elle nous a confirmé la détermination du gouvernement espagnol d’obtenir de l’Union Européenne des indemnisations pour les agriculteurs.