DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : l'opposition très sceptique face aux gestes d'ouverture de Bachar el-Assad

Vous lisez:

Syrie : l'opposition très sceptique face aux gestes d'ouverture de Bachar el-Assad

Taille du texte Aa Aa

En Syrie, la mobilisation pro-démocratie ne faiblit pas en dépit de la répression. Et l’annonce ce mardi par Bachar El-Assad d’une amnistie générale ne semble pas changer grand chose. Au moins trois manifestants ont été tués hier par les forces de l’ordre.

Par ailleurs, les organisations de défense des droits de l’homme en Syrie et à l‘étranger se sont émus du sort d’un adolescent qui aurait été torturé et tué. La chef de la diplomatie américaine l’a évoqué ce mardi. “Je pense que pour de nombreux Syriens, cette affaire illustre l’abandon définitif de tout effort de la part du gouvernement syrien pour coopérer avec son propre peuple et l‘écouter”, a-t-elle dit. Hillary Clinton a également affirmé que la position du régime syrien était de moins en moins “tenable”.

Le président Bachar el-Assad a effectué plusieurs gestes d’ouverture ce mardi : proposition d’un dialogue avec l’opposition et décret qui amnistie tous les prisonniers politiques.

Mais les dissidents n’y croient pas, à l’instar de Mohammad al-Abdallah, activiste. “Mon père est actuellement en prison. Et on ne sait pas s’il va être ou non libéré. Moi, je suis avocat. Et quand je lis ce décret, il n’y a rien de très clair sur le plan juridique”.

La plupart des partis d’opposition sont réunis en ce moment en Turquie. Pour eux, les propositions formulées par Bachar el-Assad sont insuffisantes et trop tardives. Ils appellent au départ du président syrien.