DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Arrestation de Ratko Mladic: "j'ai pensé que le jour J était arrivé"

Vous lisez:

Arrestation de Ratko Mladic: "j'ai pensé que le jour J était arrivé"

Taille du texte Aa Aa

“J’ai pensé que le jour J était arrivé”, c’est ce qu’avoue avoir pensé Boris Tadic, en apprenant l’arrestation du Boucher des Balkans.

Mais interrogé sur les conditions d’arrestation de Ratko Mladic, le Président serbe s’est refusé pour l’heure à en livrer le moindre détail.

Il a cependant accepté de nous rencontrer et d’aborder le sujet.

“Durant seize années, les gouvernements n’ont fait que changer. Durant seize ans, la Serbie a connu une révolution démocratique. Il y a 16 ans c‘était le gouvernement de Slobodan Milosevic. Jusqu’au 5 Octobre 2000, Ratko Mladic était un homme libre. Il a été protégé par les autorités. C’est très clair”, a-t-il affirmé.

Avec cette arrestation de Ratko Mladic, la Serbie se déleste d’un fardeau et espère ainsi accélerer sa candidature à l’Union européenne.

“Cette enquête a été très douloureuse pour la Serbie. Le prix moral que nous avons payé sur la scène internationale a été très élevé. Nous avons perdu de nombreux investisseurs ces dernières années. Politiquement parlant, si j’avais pu choisir quand mettre un terme à cette enquête, il aurait été plus efficace que je le fasse avant le début des discussions du Conseil européen sur une date à notre adhésion plutôt que maintenant”, a ajouté Boris Tadic.