DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Japon: le Premier ministre survit à une motion de défiance

Vous lisez:

Japon: le Premier ministre survit à une motion de défiance

Taille du texte Aa Aa

Au Japon, le Premier ministre survit à une motion de défiance déposée par l’opposition conservatrice qui critique la gestion du tsunami et de l’accident nucléaire de Fukushima. La motion a été rejetée par 293 voix contre 152 élus.
Au sein du propre parti du Premier ministre, le PDJ, le Parti Démocrate du Japon, des députés menaçaient de voter contre Naoto Kan qui fait face à une fronde depuis plusieurs mois. Mais ils se sont rétractés après une concession du chef du gouvernement.

Quelques heures avant le vote, Naoto Kan a en effet promis de céder le pouvoir à la jeune génération “une fois accomplie sa tâche” pour la reconstruction dans le nord-est du Japon, dévasté le séisme et le tsunami du 11 mars. Il a demandé aux membres de son parti de rejeter la motion de défiance.
 
La veille, l’Agence internationale de l‘énergie atomique, l’AIEA, a jugé que le Japon a sous-estimé les risques associés à un tsunami à la centrale nucléaire de Fukushima. L’AIEA appelle Tokyo à repenser la façon dont les centrales japonaises sont construites et entretenues.