DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Yémen : les opposants veulent croire que Saleh ne reviendra pas

Vous lisez:

Yémen : les opposants veulent croire que Saleh ne reviendra pas

Taille du texte Aa Aa

Scènes de liesse dans les rues de la capitale yéménite. Ces manifestants célèbrent le départ du président Ali Abdallah Saleh, parti se faire soigner en Arabie Saoudite. Il a été blessé vendredi dans un bombardement. Il n’a jamais dit qu’il abandonnait le pouvoir, mais ces opposants veulent croire qu’il ne reviendra pas.

Par ailleurs, le chef d’une des principales tribus engagées contre le président Saleh s’est dit prêt à respecter une trêve, comme le propose l’Arabie saoudite.

Cela fait bientôt cinq mois que le Yémen est le théâtre d’une contestation populaire, avec des milliers d’opposants qui réclament la démission du chef de l’Etat au pouvoir depuis 33 ans. Ce mouvement a pris un tour plus radical vendredi avec le bombardement de la mosquée du palais présidentiel.

Transféré à Ryad, Ali Abdallah Saleh a été opéré ce dimanche par des médecins saoudiens. Ils ont fait savoir que le leader yéménite aurait besoin de deux semaines de repos avant d’envisager un retour dans son pays.