DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce : vers un nouveau prêt, mais contre quoi ?

Vous lisez:

Grèce : vers un nouveau prêt, mais contre quoi ?

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement grec s’est réuni lundi pour étudier les possibilités d’un nouveau programme de prêt de la part des autorités européennes et du FMI. Et plus précisément quelles contreparties le gouvernement Papandreou peut-il offrir en échange de ce nouveau prêt, sachant que les mesures d’austérité décidées, appliquées, augmentent le nombre des mécontents, jusqu’au sein des partis politiques et même du parti socialiste ?

La semaine qui s’annonce pour le gouvernement Papandreou sera éreintante car il faudra faire passer de nouvelles mesures de rigueur au sein même de son parti, avant d’affronter le parlement.

“Ce sont juste des mesures pour gagner du temps, affirme Robert Halver, analyste de Baader Bank. Nous avons besoin d’un business plan pour la Grèce pour les deux prochaines années et je pense que l’agriculture, le tourisme, l‘énergie solaire et une plateforme d’exportation vers le Moyen Orient sont les secteurs qui pourraient entrer dans ce cadre dans les deux prochaines années. Injecter encore plus d’argent dans l‘économie grecque ce n’est pas la solution”.

Il n’y a ni engagement ni décision sur un prêt additionnel à la Grèce affirme Berlin lundi soir. Les groupes bancaires allemands et français détiennent environ 70% de la dette publique grecque. Ce qui fait d’eux les acteurs clés dans les négociations autour d’un plan d’aide à Athènes car la nouvelle aide financière doit impliquer les créanciers privés.