DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Journée de deuil au Golan

Vous lisez:

Journée de deuil au Golan

Taille du texte Aa Aa

Journée de deuil à Kuneitra, ville du Golan située dans la zone démilitarisée. Des milliers de personnes ont assisté aux obsèques des réfugiés palestiniens et syriens tués dimanche dans de violents affrontements avec l’armée israélienne.

23 manifestants ont succombé aux balles de Tsahal et plus de 350 autres auraient été blessés le long de la ligne de cessez-le-feu, selon un bilan contesté par l‘état hébreu, qui évoque seulement 10 personnes tuées, et par l’explosion de mines.

Les protestataires, majoritairement des jeunes en provenance de Majdal Chams, voulaient commémorer l’anniversaire de la Naksa, la défaite arabe de 1967. C’est au moment où ces derniers s’apprêtaient à franchir une barrière de barbelés dans la partie occupée, que les soldats de Tsahal auraient ouvert le feu.

Contrôlé par Israël depuis 1967, le plateau syrien du Golan est un lieu hautement stratégique pour les deux pays, principalement en raison de ses ressources en eau.

Il y a 30 ans, 1200 kilomètres carrés du plateau ont été annexés par l‘état hébreu, mais cette proclamation, à l’instar de Jérusalem-est, n’a jamais été reconnue par la communauté internationale qui considère ces territoires comme occupés.

L‘état hébreu lui accuse Damas d’avoir orchestré cette escalade, pour détourner l’attention générale de la répression qui sévit depuis plusieurs mois en Syrie.