DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'art et la créativité, vecteurs d'éducation et de guérison

Vous lisez:

L'art et la créativité, vecteurs d'éducation et de guérison

Taille du texte Aa Aa

L’histoire de Phares Ponleu Selpak, “Lumière de l’art en Khmer, commence en 1979 au Site 2, un camp de réfugiés situé à la frontière thaïlandaise et qui accueille les Cambodgiens fuyant les atrocités du génocide perpétré par les Khmers Rouges.

En 1986, une jeune humanitaire français met en place des cours de dessin pour permettre aux jeunes réfugiés d’exprimer leur angoisses.

A la fermeture du Site 2, dix jeunes étudiants du camp décident de poursuivre l’aventure avec les enfants des rues de Battambang, dans le nord-ouest du Cambodge.

Le projet “Innovation dans l‘Éducation” a été développé ces 20 dernières années dans les écoles primaires islandaises. Il fait partie du programme scolaire national depuis 1999. Son objectif est de stimuler et de développer les capacités créatives des élèves et de leur apprendre à utiliser leurs capacités de création dans la vie quotidienne.

Tout le monde est créatif et toutes les idées sont valables. Ce sont les principales lignes directrices du programme “Innovation dans l‘éducation” dont l’idée maîtresse est que “chacun est le créateur de son propre monde”.