DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

" L'opposition yéménite poursuit une mauvaise stratégie "

Vous lisez:

" L'opposition yéménite poursuit une mauvaise stratégie "

Taille du texte Aa Aa

L’opposition et les manifestants prennent-ils leurs désirs pour une réalité lorsqu’ils célèbrent le départ du président yéménite en Arabie saoudite ? La situation risque-t-elle de dégénérer en guerre tribale ? Nous avons posé ces questions à Hakim al-Masmari, rédacteur en chef du quotidien “Yemeni Post”.

Il répond : “Ceux qui prétendent que le président ne reviendra pas rêvent. Le chef de l’Etat n’a jamais annoncé qu’il quitterait le pouvoir, ses blessures ne sont pas graves, et il n’y a pas de preuves qu’il ne reviendra jamais. Il est seulement parti se soigner, l’opposition exagère là-dessus ; au lieu d‘être objective, elle agit comme si le président Saleh était mort. C’est une mauvaise stratégie, surtout en cas de retour du président Saleh.”

“Je ne pense pas que la situation va se transformer en un conflit tribal ou en guerre civile. Tout ce chaos, ce qui se passe en l’absence du président, est normal. Le problème est limité, à mon avis, et ne se poursuivra pas. Les tribus ne cherchent pas le conflit, et cela depuis le début de la révolte. Même la puissante tribu Hached ne tient pas à renverser la situation pour la transformer en conflit tribal”.