DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'opposition yéménite veut parvenir à une transition rapide

Vous lisez:

L'opposition yéménite veut parvenir à une transition rapide

Taille du texte Aa Aa

Si l’heure est toujours à la fête avec l’hospitalisation du président Saleh en Arabie Saoudite, son retour éventuel plus rapidement que prévu suscite des craintes et aussi des mises en garde.

Les contestataires veulent la formation “d’un conseil constitutionnel intérimaire” pour diriger le pays.

“Nous espérons que les pays du Golfe réussiront à convaincre Saleh de ne pas revenir car s’il revient, c’est la guerre”, explique ce manifestant.

Un enthousiasme douché par le vice-président Abed Rabbo Mansour Hadi qui a annoncé “le retour au pays d’Ali Abdallah Saleh dans les prochains jours”.

Une perspective qui ne réjouit guère les Européens. Ces derniers ont appelé le président à réfléchir dans l’intérêt du pays et du peuple. Une position partagée par la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton : “Nous pensons qu’une transition immédiate est dans le meilleur intérêt du peuple yéménite”.

Sur le terrain, malgré la trêve, il y a eu quelques accrochages dans le nord de Sanaa et aussi des violences dans le sud.

Des tensions à l’image d’un pays qui retient son souffle après des mois de crise meurtrière.