DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Libye : un envoyé russe à Benghazi, mais Moscou ne veut pas jouer les intermédiaires

Vous lisez:

Libye : un envoyé russe à Benghazi, mais Moscou ne veut pas jouer les intermédiaires

Taille du texte Aa Aa

Tripoli a été secouée par une vingtaine d’explosions cet après-midi. De la fumée était visible au-dessus du complexe de Bab al-Aziya où serait retranché le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.

Le secteur est régulièrement la cible de raids aériens menés par les forces de l’OTAN.

Les autorités libyennes ont conduit des journalistes occidentaux dans la zone bombardée.

Ils ont pu observer les ruines fumantes de plusieurs bâtiments, présentés comme un bureau du raïs, un bâtiment administratif et un générateur d‘électricité.

En face de la résidence, un bâtiment de la garde populaire a également été touché par les bombes.

Pour leur part, les rebelles ont reçu dans leur fief de Benghazi un envoyé russe, Mikhaïl Margelov

Moscou assure néanmoins ne pas vouloir jouer les intermédiaires entre le pouvoir libyen et les insurgés.

“Nous pensons vraiment que Kadhafi a perdu toute légitimité dès qu’il s’est mis à tirer sur le peuple libyen” a déclaré Margelov après avoir rencontré la direction politique du Conseil National de Transition.

L‘émissaire du Kremlin doit se rendre mercredi au Caire. Il dit être prêt à aller rapidement à Tripoli.