DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Voyage au fil de La Volga

Vous lisez:

Voyage au fil de La Volga

Taille du texte Aa Aa

La Volga est le plus grand fleuve d’Europe.

Il tient une place particulière dans l’histoire et la culture russe.

La Volga est plus longue que la distance entre Moscou et Madrid. Ce fleuve est l’un des principaux symboles de la Russie.

Il est surnommé depuis des siècles, la “Mère-Volga”.

Chaque été, des bateaux à moteurs bondés de vacanciers descendent La Volga. C’est l’un des itinéraires touristiques les plus prisés en Russie. Il attire aussi bien la population locale que les étrangers. Un voyage typique de plusieurs jours parsemé de courtes escales dans plusieurs ports.

Qu’est ce qui attire tout ce monde sur La Volga?

“Je pense que c’est la beauté du fleuve, sa grandeur et sa majestuosité, ses villes avec ses nombreux monuments historiques restaurés.Toutes ces villes sont très différentes. Chacune à sa particularité, vous ne trouverez cela nulle part ailleurs. Je pense que c’est ce qui attire les gens”, explique le capitaine d’un bateau de croisière.

Un système d‘écluses permet aux navires de voyager entre les plus grandes villes de Russie, dont la capitale, Moscou. Ludmila et son mari, effectuent leur 11eme voyage sur la Volga.

Pour elle, “quand on reste sur le pont le soir, on peut sentir l’odeur des feuillages. C’est impossible à décrire par des mots, vous le ressentez”.

La ville historique d’Ouglitch fait partie de l’anneau d’or de la Russie.

Ouglitch doit sa renommée nationale à l’événement majeur de l’histoire de la Russie: le mystérieux assassinat du petit Dimitri. Sa mort précipitera le pays dans une profonde crise politique. C’est “Le temps des troubles”, une période marquante qui attire depuis pèlerins et amoureux de l’histoire.

La Volga ce sont aussi de nombreux barrages et usines hydroélectriques, très importants fournisseurs d‘énergie. Ouglitch est donc aussi connue pour son réservoir, un lac artificiel formé par un barrage construit en 1939.

“C’est seulement après la construction de la centrale hydroélectrique que La Volga est devenue ce que nous voyons aujourd’hui. Le fleuve était tellement asséché qu’on pouvait presque le traverser à pied, notamment là où il fait un coude dans la partie centrale de la ville. Depuis que le niveau de l’eau est remonté et que la navigation est redevenue possible, la ville attire de nombreux touristes”, raconte la guide Natalia Falina.

L’afflux de visiteurs favorise l’emploi et est source de revenus pour la restauration de nombreux sites historiques de la ville.

Avec ses affluents, La Volga arrose plus d’un tiers de la surface de la Russie d’Europe, fournissant de l’eau douce aux zones urbaines mais aussi agricoles. On trouve le long du fleuve quelques uns des plus grands réservoirs d’eau au monde.

La ville de Yaroslavl vient de fêter ses mille ans d’existence. C’est l’un des plus beaux endroits de Russie. La vieille ville est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2005.

Yaroslavl se prépare à accueillir une partie des matchs du Mondial de foot 2018.

Durant des siècles, La Volga a apporté notoriété et prospérité à la région, en matière de commerce et de culture Russe.

“La Volga est l’artère principale de la Russie. Elle a été une ligne de défense pour le pays. Elle a fait vivre les gens et leur a donné des emplois. La Volga a inspiré de nombreux Russes pour des tableaux uniques ou des oeuvres littéraires. Dans l’ensemble, elle tenait un rôle clef dans la vie de l’Etat russe et du peuple russe. Il n’y a aucun doute la dessus. Peu importe où il vit, chaque Russe a visité ou visitera La Volga”, raconte une autre guide, Larisa Apalkova.

Pour certains adolescents, ce fleuve est une passion. Question activités sportives, la voile n’est qu’une des nombreuses possibilités qu’offre la Volga.

“Il y a la plongée et la pêche, le surf et les bateaux de croisière ! Toutes sortes d’activités pour ceux qui aiment l’eau. Une fois que vous y avez gouté, vous ne pouvez plus vous en passer. Comme on dit dans le monde de la voile, si vous avez de l’eau dans le sang, c’est pour la vie », dit le directeur d’une école de voile.