DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Turquie lâche la Syrie

Vous lisez:

La Turquie lâche la Syrie

Taille du texte Aa Aa

La Turquie a choisi son camp… Ankara ne veut plus soutenir Damas.

Alors que l’afflux de citoyens syriens fuyant la répression se poursuit en Turquie, le Premier ministre turc accuse Damas d’“atrocités”.

Bachar el-Assad ne semble plus être l”‘ami” de Recep Tayyip Erdogan, comme il en parlait quelque fois avant le mouvement de révolte en Syrie.

“Je vous dit clairement que son frère, Mahir el Assad, chef de la Garde républicaine, réagit de façon inhumaine; il va droit vers un massacre. Cela concerne le Conseil de Sécurité de l’ONU qui travaille déjà dans ce sens là. Après tout cela, la Turquie ne peut plus défendre la Syrie”.

La Turquie maintient ses frontières ouvertes, et pour l’instant plus de 2.500 Syriens sont venus chercher refuge dans des camps côté turc de la frontière, dans la province de Hatay.

La plupart de ces réfugiés fuient la ville de Djisr al-Choughour, où les forces de sécurité ont mené des opérations de ratissage ces derniers jours.

Opérations qui ont eu de l‘écho à travers tout le pays, comme le montrent ces manifestations à Damas, où la colère du peuple ne faiblit. La répression de ces manifestations a fait une vingtaine de mort ce vendredi.