DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le viol, arme de guerre en Libye ?

Vous lisez:

Le viol, arme de guerre en Libye ?

Taille du texte Aa Aa

Combien d’autres femmes comme celle-là en Libye ? Combien de viols, comme arme de guerre ? En mars, Iman venait crier sa douleur devant les journalistes internationaux. Elle affirmait avoir été maintes fois violée par les forces de Kadhafi. La Cour Pénale internationale affirme que la Libye a distribué du Viagra aux soldats pour qu’ils violent les femmes.

“Nous avons trouvé dans l’est de la Lybie 259 femmes qui ont dit qu’elles avaient été violées, témoigne cette psychologue, Seham Sergewa, et je confirme 140 d’entres elles. Il y a aussi beaucoup de femmes tuées.”

Le clan Kadhafi dément fermement. Il rejette aussi en bloc les accusations de crimes de guerre et crimes contre l’humanité : “C’est toujours la même vieille histoire insensée, remarque le porte-parole du gouvernement, Moussa Ibrahim. Nous avons toujours demandé à ce que les gens viennent sur le terrain pour enquêter.”

Selon le chef de la mission onusienne du Conseil des droits de l’Homme, qui a enquêté fin avril en Libye, il n’y a pas de politique de viols systématiques. Il n‘évoque que quatre plaintes de femmes.