DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Recep Tayyip Erdogan : figure charismatique et controversée

Vous lisez:

Recep Tayyip Erdogan : figure charismatique et controversée

Taille du texte Aa Aa

L’opinion européenne découvre Recep Tayyip Erdogan après la victoire de l’AKP, en 2002. Un parti islamiste prend le pouvoir en Turquie et on se demande alors si le Parti de la Justice et du Développement peut ébranler le modèle laïc turc…

Les premières apparitions de Madame Erdogan, voilée, renforcent ces craintes en Europe mais aussi au sein de l’opposition turque qui y voit une remise en cause de la laïcité.

Pourtant, deux ans plus tard, ces peurs se sont envolées. Erdogan reçoit un accueil chaleureux lors du Conseil Européen de décembre 2004. Les négociations d’adhésion d’Ankara à l’Union sont sur la bonne voie.

D’origine modeste, Recep Tayyip Erdogan devient le maire de sa ville natale, Istanbul la moderne, en 1994. Ses positions et son caractère bien trempé lui valent quelques ennuis avec la justice mais sa popularité est grandissante…

De l’islamisme politique il passe à la démocratie conservatrice, fonde l’AKP, devient Premier Ministre et fait évoluer la place de la Turquie dans le monde en la faisant devenir un des acteurs majeurs au Moyen Orient.

Son deuxième mandat entre 2007 et 2011 est surtout synonyme de réussite économique. Fort de ces résultats, Erdogan se lance alors dans une campagne nationale pour réformer la constitution du pays. Réforme approuvée par référendum en septembre dernier. Mais ses adversaires redoutent une dérive autocratique.

Demeure la question kurde. Erdogan a promis davantage d’investissements pour la région où la minorité est majoritaire…. sans pour autant convaincre.