DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sauvetage de la Grèce : consensus en Allemagne sur la participation du secteur privé

Vous lisez:

Sauvetage de la Grèce : consensus en Allemagne sur la participation du secteur privé

Taille du texte Aa Aa

Les députés allemands du Bundestag ont dit oui vendredi à une nouvelle aide à la Grèce à la seule condition que le secteur privé participe au second plan de sauvetage. Cette résolution qui n’a pas force de loi a renforcé le credo du ministre allemand des Finances Wolfgang Schaüble sur le sujet.

“S’il y a des doutes sur la capacité de la Grèce à rembourser sa dette et que nous devions gagner du temps avec un nouveau plan de sauvetage, a affirmé Wolfgang Schaüble, alors la participation du secteur privé à cette solution est inévitable”.

Vendredi le gouvernement grec a défendu devant le parlement son nouveau plan d’austérité, le présentant comme le seul moyen d‘échapper à une banqueroute nationale. C’est ce qu’a fait le premier ministre George Papandreou en soulignant le tribut social de ces mesures.

“Je pense aux problèmes des familles, des travailleurs, des chômeurs et des retraités. Ce plan n’a rien de plaisant, ce traitement médical n’a rien d’agréable. Cette thérapie nécessite de l’engagement et de l’honnêteté”, a conclu George Papandreou.

Chaque jour, en manifestant, les grecs luttent contre ces mesures d’austérité qui leur promettent plus d’impôts, l’arrêt des aides sociales et l’accélération des privatisations. D’ailleurs l’opposition parlementaire au gouvernement Papandreou a a ffirmé qu’elle ne votera pas les nouvelles coupes dans les dépenses publiques décidées dernièrement.