DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Japon : hommage aux 23 500 disparus du tsunami

Vous lisez:

Japon : hommage aux 23 500 disparus du tsunami

Taille du texte Aa Aa

Se souvenir, mais aussi envisager l’avenir… Plusieurs milliers de personnes ont défilé samedi à Tokyo et dans d’autres villes de l’archipel pour commémorer les trois mois écoulés depuis le séisme suivi d’un tsunami qui a dévasté le nord-est du Japon le 11 mars. Provoquant l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima.

Elles ont observé une minute de silence en hommage aux 23 500 morts – 8 000 corps n’ont pas été retrouvés. Alors que 90 000 personnes ont survécu mais survivent encore dans des conditions précaires, dans des centres d’accueil. Les manifestants ont aussi réclamé l’arrêt complet du nucléaire dans le pays.

“Je suis originaire de la région touchée par le tsunami et je mesure la souffrance des gens là-bas en raison du danger nucléaire, dit cet homme. Je suis venu témoigner de cela.” “Je veux que le Japon garantisse un avenir sûr et sain à nos enfants et c’est pour cela que je suis contre l‘énergie nucléaire”, confie cette femme.

Vivement critiqué pour sa gestion de la catastrophe et de ses conséquences, le Premier ministre Naoto Kan s’est déplacé à Kamaishi, un port situé dans la région dévastée. Il a promis que les fonds annoncés

pour la reconstruction seraient effectivement débloqués. Mais le chef du gouvernement est en sursis. Il appartiendra donc sans doute à son successeur de mettre en oeuvre un chantier estimé à quelque 175 milliards d’euros.