DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les indignés espagnols lèvent le camp mais ne désarment pas

Vous lisez:

Les indignés espagnols lèvent le camp mais ne désarment pas

Taille du texte Aa Aa

Après quatre semaines d’action qui ont fait de la Puerta del Sol à Madrid, le symbole d’une Espagne révoltée contre la crise, l’heure est venue de plier bagages.

Un déménagement festif qui ne sonne pas la fin du mouvement bien au contraire. Les indignés entendent poursuivent leur lutte sous d’autres formes comme l’expliquent deux d’entre eux :

“Il y a beaucoup de travail à faire pour lancer le mouvement de manière organisée et durable, en particulier pour avoir des structures dans les quartiers et créer un bon réseau de communication afin de pouvoir continuer à travailler même si on est plus ici”.

“On est un peu triste mais l’avenir c’est le développement de notre mouvement et la prochaine étape, c’est nettoyer et partir”.

Une journée de manifestations est déjà prévue dimanche prochain dans tout le pays car toutes les grandes villes ont été mobilisées. Les indignés dénoncent le chômage de masse qui touche 4 millions d’Espagnols et aussi leur classe politique.

Une mobilisation inédite qui a dépassé les frontières ibériques et encouragé notamment les grecs.