DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le nouveau Premier ministre libanais tente de rassurer

Vous lisez:

Le nouveau Premier ministre libanais tente de rassurer

Taille du texte Aa Aa

Najib Mikati a assuré que son cabinet ne fera pas basculer le pays du Cèdre dans le camp radical malgré le poids du Hezbollah et de ses alliés qui y disposent de la majorité et des ministères clés de la justice et de la défense.

Une équipe que Washington “jugera sur ses actes” notamment vis-à-vis de la Syrie. Ce gouvernement voit le jour après cinq mois de négociations ardues.

Dans les rues de Beyrouth, on espère enfin la stabilité :

“Honnêtement, j’ai été surpris comme la plupart des gens car on ne s’attendait plus à avoir un nouveau gouvernement. Il y a eu des obstacles et les révoltes du printemps arabe dont nous avons été les témoins. J’espère qu’ils sont d’accord pour régler d’autres problèmes et pas seulement pour former le gouvernement”, explique ce jeune homme.

“Ces gouvernements vont et viennent mais ils ne font jamais rien. Nous n’avons pas été capables de faire passer certaines lois alors qu’elles devaient l‘être pour aider le peuple libanais”, affirme cet homme.

Saad Hariri, l’ex-chef du gouvernement contraint à la démission en janvier a décidé de boycotter la nouvelle équipe. Il est désormais dans l’opposition.