DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Nous sommes plus forts qu'avant, l'AKP ne doit pas l'oublier"

Vous lisez:

"Nous sommes plus forts qu'avant, l'AKP ne doit pas l'oublier"

Taille du texte Aa Aa

L’AKP devra compter avec le CHP, le Parti républicain du peuple, principal parti d’opposition fondé par Atatürk, le père de la nation turque.

Le CHP est sorti renforcé de ces élections législatives. Il obtiendrait plus de 130 sièges au Parlement. Le Chef du CHP, Kemal Kelicdaroglu surnommé par certains le Gandhi Turc, notamment car il a fait preuve d’ouverture en direction de la population kurde, voit son parti au pouvoir dans quatre ans et il l’a fait savoir.

“Nous avons toujours eu confiance dans la démocratie. Nous avons toujours été les défenseurs de la démocratie. Je souhaite bonne chance au Parti de la Justice et du Développement (AKP), mais ils ne devra pas oublier que nous sommes désormais encore plus fort qu’avant 1980”, a-t-il dit.

Le Premier ministre a annoncé qu’il allait travailler à dégager un consensus avec ses opposants pour donner au pays une nouvelle Constitution.

Il devra d’abord entendre les propositions du CHP, soit un renforcement de la démocratie et des droits individuels, une meilleure distribution des richesses et une réduction des écarts de revenus en Turquie.