DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Référendums en Italie: nouveau revers pour Silvio Berlusconi

Vous lisez:

Référendums en Italie: nouveau revers pour Silvio Berlusconi

Taille du texte Aa Aa

Le quorum nécessaire à la validation des résultats a été atteint lors du référendum en Italie. Selon les premiers résultats partiels, le taux de participation avoisinerait les 57%.
 
C’est donc un échec pour le camp Berlusconi qui appelait ses électeurs à ne pas se déplacer pour aller voter. L’une des questions posées lors de ce référendum concernait la relance du nucléaire. Ce projet effraye de nombreux citoyens italiens, comme ces deux femmes interrogées à la sortie des urnes:
 
“En ce qui concerne le nucléaire, j’ai voté pour l’abrogation, car il est possible d’ utiliser des énergies alternatives.”
 
“Je pense que le nucléaire est nécessaire mais on est pas capable de trancher cette question par référendum, ni de construire des centrales sûres.”
 
Après la Suisse et l’Allemagne, l’Italie est donc le troisième pays d’Europe à reculer sur l‘énergie nucléaire, suite à la catastrophe de Fukushima en mars dernier.
 
“Suite à la décision que vient de prendre le peuple italien, nous allons probablement devoir abandonner la construction de nouvelles centrales” a déclaré le chef du gouvernement italien, “Nous allons nous engager fermement dans la voie des énergies renouvelables.” a-t-il ajouté.
 
Mais plus que le nucléaire, c’est Berlusconi qui est aujourd’hui sanctionné. D’après un sondage, plus de 90% des votants se sont prononcés pour la fin de l’immunité pénale dont il bénéficie. Cette décision ouvre la porte à d‘éventuelles condamnations si jamais le chef du gouvernement est reconnu coupable dans l’un des trois procès actuellement en cours.