DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rétromachine : le Vatican met fin à cinq siècles de censure

Vous lisez:

Rétromachine : le Vatican met fin à cinq siècles de censure

Taille du texte Aa Aa

Le 14 juin 1966 le pape Paul VI lève formellement l’interdiction qui pèse sur les livres jugés immoraux ou théologiquement faux. L’Index Librorum Prohibitorum, créé en 1559 par le pape Paul IV, a vu sa dernière édition paraître en 1948. Cette liste contenait des livres censurés pour, entre autre, hérésie, immoralité, sexualité explicite, etc. Des oeuvres scientifique incontournables se trouvaient dans l’Index, tel “L’harmonie du monde” de Johannes Kepler. On y trouvait aussi des livres de Milton, Victor Hugo, Voltaire ou Stendhal et des oeuvres complètes, notamment celles de Jean-Paul Sartre, Emile Zola ou Balzac. Même si l’Index n’a plus d’existence ecclésiastique officielle depuis 1966, ses anciennes éditions détiennent toujours une “force morale” certaine selon le Vatican. L’Index a aussi laissé des traces de nos jours dans le langage courant au travers de l’expression “être mis à l’index” qui signifie “être exclu de quelque chose”.

D’autres 14 juin : le Congrès américain adopte le drapeau à rayures et étoiles (1777) ; le comté de Nice est rattaché à la France (1860) ; la Norvège accorde le droit de vote aux femmes (1907) ; fin de la guerre des Malouines entre le Royaume-Uni et l’Argentine (1982).

Né(e)s un 14 juin : le poète français René Char (1907), l’homme politique argentin Ernesto “Che” Guevara (1928), l’homme d’affaire américain Donal Trump (1946), la joueuse de tennis allemande Steffi Graf (1969).