DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Berlusconi : fin de partie ?

Vous lisez:

Berlusconi : fin de partie ?

Taille du texte Aa Aa

Jamais Président du Conseil italien n’avait connu telle longévité : trois victoires aux législatives – la dernière en 2008 – huit ans de mandats cumulés.

Mais après la gifle des municipales il y a quinze jours, le tir groupé de “non” aux référendums de ce lundi a mis le Cavaliere KO, selon la presse italienne.

L’homme le plus riche d’Italie, a toujours su se relever par le passé. Utilisant habilement son empire médiatique, il a reconquis maintes fois son électorat, à grand renfort de techniques marketing.

Cet habile financier a su faire oublier les procès pour corruption, fraude fiscale ou encore financement illicite de parti politique. Une vingtaine d’affaires au total.

Mais le 26 avril 2009, Silvio Berlusconi assiste aux 18 ans de Noemi Letizia, une show girl qu’il fréquente depuis quelques temps.

Le lendemain, sa femme demande le divorce.

Et c’est le grand déballage… Veronica Berlusconi révèle que son mari fréquente des mineures et qu’il a l’intention de présenter plusieurs starlettes du petit écran aux élections européennes.

La popularité de Silvio Berlusconi vacille. Lors d’un bain de foule à Milan en décembre 2009, il est agressé physiquement. Il s’en sort avec une fracture du nez et deux dents cassées.

Et puis c’est le coup de grâce.

Ruby est une danseuse marocaine habituée des parties fines organisées par le Président du Conseil, les fameuses “Bunga Bunga”. Silvio Berlusconi aurait eu des relations sexuelles tarifées avec elle alors qu’elle était mineure.

Le 14 janvier 2011, le parquet de Milan s’en mêle.

La Ligue du nord d’Umberto Bossi, son indispensable allié, commence à en prendre ombrage. D’autant que le parti populiste et xénophobe s’impatiente de la lenteur des réformes, notamment sur l’immigration.

Selon James Walston de l’université américaine de Rome : “Berlusconi dépend entièrement en ce moment d’Umberto Bossi et de la Ligue du Nord. Cette semaine, la Ligue du Nord va réunir sa base lors de son traditionnel rassemblement d‘été à Pontida. Et si Bossi décide que l’heure est venue, ce sera la fin du gouvernement.”

Aux menaces politiques et judiciaires, le Cavaliere oppose sa légèreté. Ce lundi encore, il plaisante aux côtés du premier ministre israélien sur une peinture du 19ème : “C’est du bunga bunga de l’année 1811”, lance-t-il alors.

Une attitude qui selon les éditorialistes italiens, pourrait lui être fatale avant la fin de son mandat, en 2013.