DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie: "la flûte enchantée est brisée"

Vous lisez:

Italie: "la flûte enchantée est brisée"

Taille du texte Aa Aa

Pour Silvio Berlusconi, l’autodérision ne sera sans doute pas suffisante pour faire face au KO issu des référendums en Italie. Hier, le chef du gouvernement évoquait devant son homologue israélien et la presse, un “bunga bunga de 1811”. “Rappelez-vous de ne jamais prendre au serieux ceux qui se prennent trop au sérieux. L’autodérision est fondamentale”. Quelques heures plus tard, il a reconnu sa défaite dans un communiqué, loin des caméras.
  
Les Italiens ont pris au sérieux, en tout cas, les thèmes des référendums de dimanche et lundi. Avec un taux de participation jamais atteint depuis 16 ans, ils ont refusé le retour au nucléaire, et notamment la forme d’immunité judiciaire dont Berlusconi bénéficie.
 
“La flûte enchantée est brisée”, “une rebellion large et consciente”, “un KO pour le centre-droit” écrivent ici et là des journaux italiens ce mardi matin.
 
Malgré les signes d’impatience de la Ligue du Nord, allié indispensable de la coalition du Cavaliere, Umberto Bossi et Berlusconi feront tout pour qu’il n’y ait pas d‘élections anticipées, estime la Reppubblica.
 
Avec AFP et Reuters