DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Italiens disent quatre fois non à Berlusconi

Vous lisez:

Les Italiens disent quatre fois non à Berlusconi

Taille du texte Aa Aa

Ils ont massivement rejeté hier par référendum un retour au nucléaire, la privatisation de l’eau et l’immunité judiciaire d’un président du Conseil dont le crépuscule politique semble de plus en plus annoncé.

La lourde défaite des municipales notamment à Milan et à Naples il y a deux semaines n‘était que le signe annonciateur d’une tempête dans laquelle Il Cavaliere se débat difficilement.

Les Italiens ont non seulement dit non mais ils ont plus ajouté la manière avec une participation très forte et inégalée depuis seize ans. Berlusconi a reconnu en partie le désaveu parlant de “décision claire”.

Une révolte dans les urnes : “On a éliminé le nucléaire de ce pays, on a réaffirmé que l’eau est un bien commun : pour tous, même pour lui, même pour mon fils”, s’exclame cet homme.

“C’est une belle victoire, un référendum qui vient d’en bas, du peuple, une belle victoire, une belle satisfaction, espérons qu’elle ne soit pas la dernière”, raconte cet homme.

“Une victoire pour quatre référendums. Eh oui, pour ceci plus qu’autre chose : pour faire partir Berlusconi. Il doit se présenter devant les juges, c’est un voyou”.

Berlusconi a de nouveau rendez-vous dès ce mardi avec la justice pour une nouvelle audience dans le procès du scandale sexuel Rubygate dans lequel il est accusé de recours à la prostitution de mineure.

En attendant, il a plaisanté sur les fêtes libertines dites bunga bunga lors d’une conférence de presse avec son homologue israélien Benyamin Netanyahu. Il a comparé la peinture derrière lui datant d’il y a deux cents ans comme une représentation avant l’heure de ces soirées tant décriées.