DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Volcan Puyehe: le nuage de cendres bloquent des passagers de Qantas

Vous lisez:

Volcan Puyehe: le nuage de cendres bloquent des passagers de Qantas

Taille du texte Aa Aa

Pour la troisième journée consécutive, le nuage de cendres du volcan chilien Puyehue ont bloqués au sol des milliers de passagers dans des aéroports australiens et néozélandais.

Après être passé au-dessus de la Tasmanie et de la Nouvelle-Zélande, le nuage devrait continuer sa course autour du monde, selon le Centre australien de conseils sur les cendres volcaniques.

Qantas et sa filiale à bas prix Jetstar ont interrompu leurs vols pour la Tasmanie et la Nouvelle-Zélande, ainsi que ceux pour Adélaïde.

En revanche, d’autres compagnies comme Virgin, Singapore Airlines et Malaysia Airlines ont décidé de reprendre leurs vols.

Virgin a précisé que ses avions voleraient autour ou sous le nuage de cendres.

Face à l’incompréhension de nombreux passagers, Qantas a répété que sa politique était basée sur les critères de sécurité les plus rigoureux. “La sécurité passe toujours avant les horaires”, a déclaré la compagnie nationale australienne.

“Pourquoi une compagnie fait voler ses avions et une autre pas? Bien sûr, la sécurité est en jeu, mais n’y a-t-il pas d’autres raisons?”, se demande un passager à Adelaïde.

“On ne peut pas faire grand-chose quand il y a un désastre national. Ce n’est pas la faute de la compagnie aérienne. Il faut juste être patient”, tempère un autre.

Cette femme est désespérée. “Chaque fois que nous allons en Europe, nous réservons bien à l’avance les hôtels, nous dépensons beaucoup d’argent et puis tout d’un coup tous nos plans tombent à l’eau”.

A Auckland, en Nouvelle-Zélande, les comptoirs d’enregistrement de Qantas étaient vides ce mardi, contrairement à ceux de la compagnie Air New Zealand qui n’a pas suspendu ses vols. Selon elle, ses avions volent sous le nuage de cendres et consomment 10% de carburant supplémentaire.

Avec AFP