DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce : remanier pour apaiser

Vous lisez:

Grèce : remanier pour apaiser

Taille du texte Aa Aa

Comment apaiser les frustrations générées par l’austérité ?

Au lendemain d’une nouvelle journée de violences, le gouvernement socialiste grec est en quête de légitimité.

Pris en étau entre la rue et les exigences du FMI et des Européens pour lui éviter la faillite, le premier ministre George Papandréou s’est finalement engagé à remanier son gouvernement. Il soumettra la nouvelle équipe à un vote de confiance mardi au parlement, où les socialistes disposent d’une majorité de 155 députés sur 300.

“Le Premier ministre a renoncé à un gouvernement d’union nationale avec les conservateurs. Nous allons donc vers un profond remaniement, il l’a dit. Le gouvernement a besoin d’un nouveau départ pour faire face aux énormes problèmes économiques et sociaux,” estime Giorgos Kyrtsos, directeur et rédacteur en chef des publications City Press and Free Sunday.

Pas question cependant de changer la politique sur le fond : la rigueur est toujours au programme, avec de nouvelles hausses d’impôts, des suppressions de postes dans la fonction publique et une vaste campagne de privatisations. C’est la condition nécessaire au versement de la dernière tranche de l’aide internationale, en espérant un nouveau coup de pouce.