DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'AIEA souhaite devenir le gendarme de la sûreté nucléaire civile

Vous lisez:

L'AIEA souhaite devenir le gendarme de la sûreté nucléaire civile

Taille du texte Aa Aa

L’Agence internationale de l‘énergie atomique réunie à Vienne ce lundi a affiché ses ambitions : ne pas être cantonné à la non prolifération atomique d’une part. Et effectuer davantage d‘évaluations sur les 440 réacteurs nucléaires dans le monde d’autre part.

“ La confiance publique dans la sûreté de l‘énergie nucléaire a été durement éprouvée, a reconnu Yukiya Amano, le directeur général de l’agence onusienne. Cependant, l‘énergie nucléaire restera importante pour de nombreux pays. Il est donc impératif que les mesures les plus rigoureuses soient appliquées partout.”

Le tsunami du 11 mars au Japon a provoqué la fusion de trois réacteurs à la centrale nucléaire de Fukushima. 80 000 personnes ont dû être évacuées. Depuis, certains pays comme l’Allemagne, l’Italie ou la Suisse ont décidé de renoncer progressivement au nucléaire civil. D’autres, comme la France lui ont au contraire réaffirmé leur attachement.