DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Libye: l'angoisse des habitants de Misrata

Vous lisez:

Libye: l'angoisse des habitants de Misrata

Taille du texte Aa Aa

“Il n’y a que quand je serai mort, que je serai en sécurité”. C’est ce qu’un résident de Misrata a lancé après des tirs de roquettes par les forces de Mouammar Kadhafi en Libye. La population de cette ville, qui aux mains des rebelles depuis la mi-mai, est angoissée. Elle pensait que le siège de Misrata mené par les forces libyennes était bel et bien terminé.

Hier, quatre insurgés ont été tués et plus de 60 autres blessés dans des combats à l’ouest de Misrata, à Dafnia.

Un peu plus de trois mois après le début des opérations internationales contre le régime de Kadhafi, le succès se fait attendre, les coûts s’alourdissent et les pertes s’accumulent à l’image du drone hélicoptère que l’Otan a perdu.

La télévision du régime libyen a montré l‘épave d’un appareil qui s’est écrasé hier à Zlitan.

La perte du drone américain intervient alors que le président des Etats-Unis fait face à la fronde grandissante d’une partie des parlementaires. Nombre d‘élus américains sont prêts à s’en prendre au financement d’une guerre engagée sans l’aval du Congrès.

En 90 jours, la France, elle, a dépensé 100 millions d’euros pour son intervention en Libye, selon des estimations officielles.

Avec AFP