DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'état-major américain inquiet d'un rythme trop soutenu du retrait d'Afghanistan

Vous lisez:

L'état-major américain inquiet d'un rythme trop soutenu du retrait d'Afghanistan

Taille du texte Aa Aa

Barack Obama compte au moins sur le soutien des “boys”. A Fort Drum, dans l’Etat de New York, le président américain leur a expliqué que son plan de retrait d’Afghanistan n‘était pas précipité. De nombreux membres du Congrès ont critiqué ouvertement cette décision. L‘état-major américain est lui-même réservé, estimant que le rythme du retrait est trop soutenu. “La décision finale est plus forte que ce que nous avions conseillé en terme de rythme, a déclaré le général Petraeus, auditionné par une commission du Sénat. Mais on peut le comprendre car il s’agit de prendre en compte d’autres considérations que celle d’un commandement militaire”.

L’une des considérations pourrait être tout simplement la présidentielle américaine. Deux vagues de 10.000, puis de 23.000 soldats, doivent rentrer d’ici la fin de l‘été 2012, quelques mois avant l‘élection. Barack Obama sait parfaitement que le soutien de la population américaine à la guerre en Afghanistan est de plus en plus faible.

Même sentiment dans les pays européens les plus engagés sur le terrain afghan, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France…Ils se sont tous alignés sur les Etats-Unis, annonçant un retrait graduel de leurs forces.