DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Après Londres, Berlin tente de séduire Pékin

Vous lisez:

Après Londres, Berlin tente de séduire Pékin

Taille du texte Aa Aa

La visite du Premier ministre chinois permettra-t-elle à Berlin de faire des affaires ? C’est ce qu’espère la chancelière allemande Angela Merkel. Wen Jiabao pourrait commander 10 gros porteurs A380 d’Airbus, d’une valeur de quatre milliards d’euros, mais à une condition : il refuse de payer la taxe carbone imposée par Bruxelles pour lutter contre le réchauffement climatique.

Lundi, le chef du gouvernement chinois a déjà signé pour plus d’un milliard et demi d’euros de contrats avec la Grande-Bretagne. Les 27 seraient prêts à tout pour séduire le client chinois, c’est en tout cas ce que leur reprochent les militants des droits de l’Homme qui rappellent que le pays n’a pas fait de réels progrès en la matière.

De son côté la Chine promet d’oeuvrer pour la démocratie, tout en muselant les dissidents.