DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Christine Lagarde : une femme aux nombreux atouts

Vous lisez:

Christine Lagarde : une femme aux nombreux atouts

Taille du texte Aa Aa

Avec Christine Lagarde l’Europe se dote d’une prestigieuse personnalité à la direction du FMI. C’est une première pour une femme.

Née en 1956, avocate en droit du travail et de la concurrence, Christine Lagarde a fait ses premiers pas professionnels en dirigeant un cabinet international à Chicago. Femme manager d’envergure internationale, sa culture anglosaxone qu’elle matine d’une touche d’interventionisme à la française, fait merveille. C’est d’ailleurs ce qui l’a propulsée rapidement sur le devant de la scène économique mondiale.

Fervente adepte de la régulation des marchés financiers, Christine Lagarde est en première ligne de la construction d’une gouvernance économique mondiale.

La crise financière, économique, la crise de la dette et de l’euro a donné à la ministre française de l’Economie l’occasion de démontrer ses qualités, gagnant la reconnaissance et l’estime des ses homologues dans le monde. Face à la crise grecque notamment elle a favorisé la solidarité européenne en exigeant des reformes douloureuses de la part d’Athènes. Mais elle a été aussi une des plus intransigeantes contre l’hypothèse d’une restructuration de la dette grecque…

Etrangère au monde politique, Christine Lagarde est devenue en 2007 la première femme ministre de l’Economie et des Finances d’un pays membre du G7. Elle va alors conduire la politique économique française dans le contexte d’une des crises les plus graves depuis la deuxième guerre mondiale. Après quelques impairs sans grandes conséquences au début de sa nouvelle carrière, Christine Lagarde va ensuite gérer les turbulences économiques au mieux des intérêts de la France et de l’Europe. Elle présidera en 2008 le conseil Ecofin et participera régulièrement aux réunions du G20. En France, après être passée par le ministère du Commerce

extérieur, Christine Lagarde a battu le record de longévité au poste de ministre de l’Economie et des Finances durant la cinquième République.

En 2009, Christine Lagarde a été classée par le magazine Forbes 17ème dans la liste des femmes les plus influentes de la planète. Elle va certainement gagner des places dans le classement 2012.