DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire Knox : doute sur les preuves ADN

Vous lisez:

Affaire Knox : doute sur les preuves ADN

Taille du texte Aa Aa

Rebondissement dans l’affaire Amanda Knox : des experts italiens jettent le doute sur les tests ADN qui ont servi à faire condamner l‘étudiante américaine pour l’assassinat de sa colocataire britannique Meredith Kercher en 2007 à Pérouse.

Amanda Knox et son petit-ami de l‘époque Raffaele Sollecito, ont écopé de 26 et 25 ans de prison en première instance.

Réexaminé dans le cadre de la procédure d’appel, l’ADN retrouvé sur l’arme présumée du crime, un couteau, pourrait ne pas appartenir à la victime. La justice italienne auditionnera les auteurs des tests le 25 juillet.

C’est ici que Meredith avait été retrouvée à demi-nue et la gorge tranchée le 2 novembre 2007.

Sous l’emprise de drogues et d’alcool, ses deux assassins et un complice auraient voulu punir son refus de participer.à des jeux sexuels.