DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Arrivée en France des ex-otages français d'Afghanistan


France

Arrivée en France des ex-otages français d'Afghanistan

Ils sont fatigués, mais souriants. Les ex-otages français en Afghanistan sont de retour chez eux.

Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier ont été accueillis ce jeudi sur la base militaire de Villacoublay par leurs proches et le président Nicolas Sarkozy. Les caméras étaient tenues à bonne distance.

Un moment de joie et de soulagement pour les deux journalistes libérés ce mercredi après dix-huit mois de détention. Visiblement en forme, ils ont raconté avoir été relativement bien traités. “On représentait quelque chose d’important pour eux,” a souligné Stéphane Taponier. “Jamais on a été menacés, ni maltraités, ce sont surtout les conditions de vie qui ont été très difficiles,” a-t-il ajouté.

Hervé Ghesquière a tenu à évoquer de son côté, le sort de ceux qui sont encore retenus contre leur gré dans le monde. “Des otages, il y en a beaucoup et j’ai vraiment une pensée très émue pour ceux qui sont otages et pour ceux également qui ont été abattus dans des opérations qui n’ont pas fonctionné, mais ces opérations devaient être faites,” a-t-il estimé avant de préciser : “Il y a eu des Français (tués au Niger), il y a eu une Britannique en Afghanistan.”

Les journalistes, enlevés lors d’un reportage dans la région de Kapisa fin 2009, ont dit avoir conservé un moral d’acier tout au long de leur captivité.

Quant aux conditions de leur libération, on en sait peu pour l’instant. Le gouvernement français a précisé ne pas avoir payé de rançon.