DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Austérité : le Portugal fait du zèle

Vous lisez:

Austérité : le Portugal fait du zèle

Taille du texte Aa Aa

Le Portugal plus royaliste que le roi. Dans son tout premier discours au parlement, le Premier ministre libéral, Pedro Passos Coelho, a annoncé un impôt exceptionnel de 50 % sur les primes de fin d’année, soit la moitié d’un salaire mensuel. Une mesure qui va au-delà des exigences du plan international de renflouement de 78 milliards d’euros.

“L‘état des comptes publics m’oblige à demander davantage de sacrifices aux Portugais. Nous avons des objectifs à atteindre, ce qui ne nous laisse pas d’autres alternatives. Mais je peux vous assurer que je ne permettrai pas que les sacrifices soient répartis de façon injuste et inégale,” a-t-il déclaré.

Seul le salaire minimum sera exonéré. Cette taxe devrait permettre de lever 800 millions d’euros cette année.

La restructuration de la fonction publique et les privatisations vont par ailleurs être accélérées. Au total, Lisbonne doit trouver plus de deux milliards d’euros pour tenir l’objectif d’un déficit de 5,9 % du PIB cette année.