DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jean-Michel Jarre : un concert eco-friendly

Vous lisez:

Jean-Michel Jarre : un concert eco-friendly

Taille du texte Aa Aa

Laurence Alexandrowicz, euronews :

“Cette idée, c‘était une idée à vous ou une idée du Prince Albert”

Jean-Michel Jarre, musicien :

“En fait c’est une idée du Prince Albert, je dirais même de la Principauté puisque c’est un projet dont on a souvent parlé de faire un grand concert en extérieur, parce que ce n’est jamais arrivé ni sur la Côte-d’Azur, en France, ni sur la riviéra italienne. Un concert comme ça, ouvert, gratuit, pour tous, un festival un peu entre Coachella et Woodstock.”

Laurence Alexandrowicz, euronews :

“A quoi avez-vous pensé quand vous avez préparé ce concert. Vous aviez cette idée de mariage de glamour, de luxe ?”

Jean-Michel Jarre, musicien :

“Oui ça veut dire que je pense que Monaco charie, incarne tout un tas de fantasmes, de rêves depuis plusieurs décennies et c’est évidemment un moment aussi pour Monaco. J’imagine aussi envoyer un signal fort sur ce qu’est Monaco aujourd’hui au 21ième siècle : à la fois hightech, glamour, populaire, assez rock’nroll parce que le couple est assez rock’n Roll et puis en même temps aussi branché ou impliqué sur les questions environnement, notamment le rapport avec l’océan, le rapport à la mer.

Donc la scénographie que j’ai imaginé notamment avec ces signes un peu comme des yeux qui surplombent la structure, c’est à la fois le regard du monde vers Monaco et de Monaco vers le monde, c’est aussi la symbolique du lien des anneaux de mariage mais aussi le lien de Monaco avec l’océan, avec la mer je veux dire ou avec les océans ou le monde maritime de manière générale, et donc je suis parti un peu de cette idée pour créer la scénographie du concert.”

Laurence Alexandrowicz, euronews :

“Après 40 ans de métier est-ce qu’on arrive encore à se renouveler ?”

Jean-Michel Jarre, musicien :

“C’est comme le bon vin. Le problème pour l’artiste c’est pas de se renouveler, c’est d’essayer de se rapprocher le plus possible de l’idée qu’on avait dans la tête quand on a commencé. Et on met une vie à essayer d’améliorer les choses.Tout ce qui est utilisé là est je dirais “ecofriendly” y compris les feux d’artifices, qui viennent ponctuer à certains moments le concert, sont tous, je l’ai vraiment exigé, fabriqués à partir de produits non polluants. Ceci étant les goélands étaient tellement dérangés par la répétition de cette nuit qu’ils se sont vengés ce matin dans la chambre d’hôtel. Ils m’ont sauvagement attaqué alors que je prennais mes toasts. Donc c‘était un peu les oiseaux d’Hitchcock…..

Laurence Alexandrowicz, euronews :

“On se rapproche de Grace Kelly…”

Jean-Michel Jarre, musicien :

Voilà c’est exactement ça….

Laurence Alexandrowicz, euronews :

“La boucle est bouclée…”

Jean-Michel Jarre, musicien :

J’allais vous le dire, j’allais vous le dire

Laurence Alexandrowicz, euronews :

Merci Jean6Michel Jarre pour votre temps précieux