DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce : Papandreou s'en prend aux spéculateurs

Vous lisez:

Grèce : Papandreou s'en prend aux spéculateurs

Taille du texte Aa Aa

La décision d’adopter un plan d’austérité sur quatre ans en Grèce était “douloureuse”, mais “socialement nécessaire” pour procéder à de “profondes réformes”, a indiqué vendredi le Premier ministre grec, Georges Papandréou, à l’ouverture d’une conférence de l’Internationale socialiste qu’il préside près d’Athènes.

“Nous devons affronter des puissances au delà de nos frontières, au delà de nos moyens de contrôle a-t-il dit en parlant des spéculateurs, au delà du rayon d’action des institutions démocratiques, mais il s’agit de puissances qui nous affectent quotidiennement”.

Grâce au vote du parlement grec, un accord de principe a été trouvé pour débloquer dès samedi la prochaine tranche des 110 milliards d’euros de prêts promis l’an dernier par l’Union européenne et le FMI. La Grèce, assommée par son énorme dette a absolument besoin de cet argent frais pour faire face à ses obligations de remboursement ce mois-ci.