DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'horizon judiciaire de DSK s'éclaircit fortement

Vous lisez:

L'horizon judiciaire de DSK s'éclaircit fortement

Taille du texte Aa Aa

L’ex-directeur général du FMI a été libéré sur parole par la justice américaine mais il reste inculpé d’agression sexuelle, pour des faits qui se seraient produits le 14 mai dernier dans une chambre d’hôtel à New York. La plaignante a menti sur plusieurs points durant l’enquête selon le procureur. De quoi mettre en doute sérieusement sa crédibilité.

Dominique Strauss-Kahn n’a donc plus de bracelet électronique, il n’est plus assigné à résidence, sa caution et le dépôt de garantie sont remboursés. Les autorités américaines conservent toutefois son passeport. DSK peut se déplacer aux Etats-Unis mais sans quitter le sol américain.

Pour ses avocats, l’audience de ce vendredi “a été un pas de géant dans la bonne direction”, celle qui va permettre selon eux de retirer bientôt toutes les charges retenues contre leur client. Ils réaffirment à ce titre que Dominique Strauss-Kahn est innocent et que sa version des faits n’a jamais évolué.

Kenneth Thompson, l’avocat de la plaignante continue en revanche d’accuser DSK. “La seule défense de Dominique Strauss-Kahn c’est que cette relation sexuelle était consentie. C’est un mensonge. Il est sorti nu d’une des pièces, il a agrippé ses seins et il a commencé à l’attaquer”.

Kenneth Thompson a précisé avoir “des preuves matérielles” de l’agression sexuelle. Il craint néanmoins que le procureur décide de se diriger vers un non-lieu et un classement de l’affaire.

La prochaine audience reste fixée au 18 juillet, elle pourrait être décisive.

De quoi peut être relancer Dominique Strauss-Kahn vers la course à l’Elysée en 2012.