DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Maroc en marche vers sa nouvelle constitution


Maroc

Le Maroc en marche vers sa nouvelle constitution

Les électeurs du royaume votent par referendum sur un texte proposé par le roi Mohamed VI dans la foulée des révoltes arabes du début d’année.

Cette nouvelle constitution octroie plus de pouvoirs au Premier ministre notamment la dissolution de la Chambre des représentants.

C’est le taux de participation qui est la principale inconnue car l’issue positive du scrutin ne fait elle aucun doute selon le président de la chambre haute du parlement :

“Le Maroc rejoindra demain le club des grands, celui des pays démocratiques, après avoir adopté une constitution pour une monarchie constitutionnelle et démocratique”.

Malgré un large consensus, le mouvement des jeunes contestataires du 20 février appelle au boycott du vote. Ils dénoncent une constitution consacrant selon eux l’absolutisme et ne luttant pas contre la corruption.

La création d’un Conseil supérieur du pouvoir judiciaire présidé par le roi est toutefois prévue. Autre innovation, la reconnaissance du berbère, parlé par un quart de la population comme seconde langue officielle aux côtés de l’arabe.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Affaire DSK : les dernières révélations font l'effet d'une bombe en France