DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Manifestations en Grande-Bretagne : les syndicats satisfaits

Vous lisez:

Manifestations en Grande-Bretagne : les syndicats satisfaits

Taille du texte Aa Aa

Des centaines de milliers de professeurs et de fonctionnaires en colère. Contre la réforme des retraites du secteur public, ils se sont rassemblés un peu partout en Grande Bretagne. Il s’agit du plus grand mouvement social depuis l’arrivée au pouvoir de David ­Cameron.

La réforme prévoit d’augmenter l‘âge de départ à la retraite des fonctionnaires à 66 ans d’ici à 2020,

au lieu de 60 ans actuellement pour les femmes, et de 65 ans pour les hommes. Les employés du secteur public, déjà touchés par des mesures d’austérité (gel des salaires, plus de 300.000 suppressions d’emplois) s’opposent vivement à de nouvelles coupes budgétaires.

“Ce qui est injuste, explique le syndicaliste Marc Serwotka, c’est que le gouvernment utilise les retraites du service public comme nouvelle forme d’impôts. Ils ont ciblé le régime des retraites, en quête de nouvelles ressources pour réduire le déficit.”

Ecoles, crèches, collèges, universités, des milliers d‘établissements ont fermé leur portes jeudi. Cette grève, avertissent les syndicats, pourrait être la première d’une longue série .

“Je pense qu’il est vraiment dommage qu’on assiste à ces grèves alors même que des négications sont en cours entre le gouvernment et les syndicats.”, estime le vice-premier ministre Nick Clegg.

Des grèves “irresponsables” renchérit David Cameron, selon qui cette réforme s’avère “essentielle” en raison du vieillissement de la population.