DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Hezbollah rejette les accusations du Tribunal Spécial pour le Liban

Vous lisez:

Le Hezbollah rejette les accusations du Tribunal Spécial pour le Liban

Taille du texte Aa Aa

Le Hezbollah nie toute implication dans l’attentat qui a couté la vie à l’ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri en 2005. Après que le Tribunal Spécial pour le Liban, le TSL, a émis jeudi un acte d’accusation ainsi que 4 mandats d’arrêts internationaux visant des membres du Hezbollah, le parti de Dieu réagit vigoureusement contre ce qu’il qualifie d’agression du TSL.

“Nous rejetons tout ce qui émane du TSL, y compris ces accusations et ces décisions sans fondement, déclare le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah.

Nous ne les laisserons pas entraîner le Liban dans les querelles ou la guerre civile.”

Les autorités libanaises ont 30 jours pour interpeler les quatre suspects. “Ils ne peuvent ni les trouver ni les arrêter en 30 jours ou en 60 jours, ou en un an, deux ans, 30 ans ou 300 ans”,

martèle toutefois le chef du Hezbollah, ajoutant que ces 4 personnes sont des “frères honorables”, en raison de leur résistance à l’occupation israelienne.