DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les sanctions économiques contre l'Iran commenceraient à porter leurs fruits

Vous lisez:

Les sanctions économiques contre l'Iran commenceraient à porter leurs fruits

Taille du texte Aa Aa

 
 
Téhéran semble de plus en plus affectée par les sanctions internationales. Dernier exemple en date : l’avertissement lancé aux Indiens pour qu’ils paient les 2 milliards de dollars arriérés liés à l’achat de pétrole. L’Inde a bien été approvisionnée en brut, mais elle ne sait pas comment payer puisque le système bancaire iranien est sous embargo.
 
Autre exemple des difficultés économiques du régime iranien : la mise à l’index de l’entreprise portuaire. Résultat : Maersk, premier armateur mondial, a suspendu ses opérations avec l’Iran. Ce qui limite d’autant l’approvisionnement du pays en marchandises. Il en est de même avec la compagnie de transport aérien, plus que jamais isolée.
 
Ces derniers jours, les Occidentaux ont décidé de durcir les sanctions contre Téhéran. Les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne accusent notamment l’Iran d’exporter des armes en dépit de l’embargo. Plus largement, ils soupçonnent le régime iranien de mener un programme nucléaire à des fins militaires.
 
L’Iran a récemment testé de nouveaux missiles balistiques. Une opération destinée à montrer sa force aux yeux du reste du monde.