DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La crise grecque : Standard & Poor's sème le trouble

Vous lisez:

La crise grecque : Standard & Poor's sème le trouble

Taille du texte Aa Aa

Standard & Poor’s prévient : les solutions proposées pour ré-échelonner la dette grecque par des échanges de titres équivaudrait à placer Athènes en situation de défaut. Selon l’agence de notation, les deux propositions des banques françaises pour couvrir les besoins d’Athènes de 2011 à 2014 impliquent des pertes pour les créanciers privés de la Grèce.

Quand aux autorités grecques, elles restent conscientes de l’urgence des solutions à adopter.

“Nous devons respecter nos obligations internationales devant nos partenaires et nos créanciers, affirme Evangelos Venizelos, le ministre grec des finances. Nous savons combien la situation est difficile et nous comprenons notre obligation d’appliquer les mesures et le programme d’austérité sans retard ni hésitation”.

Les touristes qui se rendent en Grèce comprennent bien sur la situation difficile dans laquelle se retrouvent ou vont se retrouver des milliers de citoyens grecs

“C’est comme en Espagne affirme une touriste espagnole, nous avons la même situation. Les gens en Espagne manifestent parce que la situation est très mauvaise”.

“On sent que les gens ont besoin d’argent. Il nous sautent dessus, explique une jeune française à Athènes. Ils font des prix très très bas pour les hôtels par exemple.Je ne sais pas si ça dépend de la crise ou de la saison”.

La menace de l’agence Standard & Poor’s sur la note grecque si le défaut de paiement était avéré, intervient moins de 48 heures après le feu vert des ministres des finances de la zone euro pour une nouvelle tranche d’aide de 12 milliards d’euros à la Grèce.