DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bruxelles veut encore faire baisser le prix des communications mobiles à l'étranger


économie

Bruxelles veut encore faire baisser le prix des communications mobiles à l'étranger

Après avoir obtenu une première régulation des prix des communications mobiles à l‘étranger, la Commission européenne veut aller plus loin et a décidé de renforcer la concurrence sur le marché de l’itinérance mobile, le marché du “roaming” en anglais. Bruxelles souhaite dans un premier temps séparer la facture des appels à l’international.

L’objectif fixé pour 2016 est de pouvoir téléphoner partout en Europe au même tarif.

“La plus grande difficulté avec le roaming, explique Monique Goyens de l’Organisation européenne des consommateurs, ce sont les prix trop élevés et le manque d’informations parce que vous n‘êtes pas forcément au courant quand vous utilisez votre smartphone que vous allez devoir payer autant.”

Selon le quotidien les Echos, la Commission souhaite abaisser les tarifs pour la voix et les SMS et surtout mettre en place une régulation du tarif de détail de l’internet mobile en itinérance dès 2012. Actuellement le prix moyen peut atteindre 2,23 euros le mega octet alors que localement le tarif est de 5 centimes d’euro.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

L'agence allemande pour l'emploi supprime 10.000 emplois