DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

DSK dans l'attente, une seconde sortie épique

Vous lisez:

DSK dans l'attente, une seconde sortie épique

Taille du texte Aa Aa

Il y a cinq jours, il ne pouvait pas sortir. Hier soir, Dominique Strauss Kahn a eu du mal à rentrer dans son appartement de Tribeca.

Pendant de longues minutes, DSK et sa femme Anne Sinclair ont été bloqués à la porte de chez eux, devant une dizaine de reporters, à cause d’une clef réticente à faire son office… Un journaliste leur a même proposé de casser la vitre de la porte et un autre a tenté de les aider à ouvrir. Mais le couple est finalement parvenu à ses fins, sans dire un mot sur l’affaire…

C‘était la seconde sortie de Dominique Strauss Kahn depuis la levée de son assignation à résidence vendredi dernier.

Présumé coupable de crimes sexuels, l’ancien directeur du FMI est dans l’attente d’une levée des charges qui pourrait intervenir à tout moment ou lors de la prochaine audience le 18 juillet selon la presse new yorkaise.

Mais si tel est le cas, DSK ne sera pas sorti d’affaire pour autant. L‘écrivaine française Tristane Banon a déposé une plainte contre lui pour tentative de viol auprès du parquet de Paris.

Les faits remonteraient à 2002. La jeune femme n’avait pas porté plainte à l‘époque en raison des liens d’amitié de sa mère, membre du parti socialiste, avec le politicien.

Aujourd’hui Tristane Banon déclare en avoir assez d’entendre dire qu’elle est une menteuse.