DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les écoutes du News of the World: un scandale national qui frappe des victimes de crimes

Vous lisez:

Les écoutes du News of the World: un scandale national qui frappe des victimes de crimes

Taille du texte Aa Aa

L’affaire des écoutes téléphoniques du tabloïd britannique News of the World est devenue un scandale national aux multiples ramifications médiatique, économique et politique. A tel point que le parlement s’est réuni d’urgence pour en débattre.

Le chef du gouvernement britannique David Cameron s’est dit “absolument dégoûté” par les dernières révélations sur l’ampleur des écoutes menées ces dernières années par le journal:

“Il y a deux problèmes essentiels sur lesquels nous devons nous pencher: à savoir le déroulement de la première enquête policière; pourquoi elle n’a pas permis d’aller au fond des choses. Ensuite, il faut nous pencher sur le comportement des personnes et des médias. Et, comme le soulignent les députés, plus largement sur les pratiques des médias et l‘éthique dans ce pays. “

Les écoutes du tabloïd n’ont pas uniquement visé des politiques ou des célébrités, mais des victimes de crimes, et notamment les familles des victimes des attentats de Londres du 7 juillet 2005.

“Ces gens doivent faire face à leurs responsabilités” explique le père d’une victime du 7/7. “ Et je ne suis pas le seul concerné, il y a la famille de Milly Dowler et celles des petites filles de Soham. Les responsables doivent affronter leurs victimes et se rendre compte de l’impact que cela a eu sur nos vies.”

La police n’en est pas encore sûre mais les familles de Holly Wells et Jessica Chapman, deux petites filles assassinées en 2002, auraient pu avoir été victimes des écoutes du News of the World.

Le tabloïd aurait aussi piraté la messagerie vocale de Milly Dowler, une adolescente enlevée et tuée en 2002, agissant de telle manière qu’il a laissé croire aux parents que leur fille était vivante et qu’il a entravé l’enquête policière.

Cette affaire d‘écoutes téléphoniques du News of the World a déjà entraîné la condamnation de plusieurs journalistes. De plus en plus sordide, ce scandale a éclaté en 2005.