DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le ministre italien des finances traite de "crétin" un de ses collègues

Vous lisez:

Le ministre italien des finances traite de "crétin" un de ses collègues

Taille du texte Aa Aa

Cette conférence de presse donnée par plusieurs ministres italiens était censée livrer sérieusement la façon dont Rome compte revenir à l‘équilibre budgétaire d’ici 2014. En réalité, elle restera surtout dans les annales pour les noms d’oiseaux distribués par le ministre des finances Giulio Tremonti. Lors de l’intervention du ministre de la fonction publique Renato Brunetta, le grand argentier a qualifié les propos de son collègue de “suicidiaire”, le qualifiant ensuite de “crétin” devant les autres ministres et affirmant qu’il ne le suivait plus.

Ces divisions et ces insultes n’ont pas échappé aux caméras du quotidien d’opposition La Repubblica. Elles occultent néanmoins un douloureux impératif économique pour l’Italie : un plan d’austérité destiné à ramener le déficit budgétaire de 3, 9 % cette année à 0, 2 % en 2014. Un effort indispensable pour maintenir le pays hors de la crise des dettes souveraines en Europe.